MINOTAURE/MINOTAUR

Publié le par Grimbeorn


Le Minotaure est, dans la mythologie grecque, un monstre fabuleux possédant le corps d'un homme et la tête d'un taureau ou mi-homme et mi-taureau. Né des amours de Pasiphaé et d'un taureau envoyé par Poséidon, il fut enfermé par le roi Minos dans le labyrinthe, situé au centre de la Crète, qui fut construit spécialement par Dédale pour lui afin qu'il ne puisse s'en échapper et que nul ne découvre son existence. Dans les textes anciens, le minotaure porte aussi le nom d’Astérios, ou Astérion, du nom du roi de Crète à qui Zeus avait confié Minos, fruit de son union avec Europe. Le site historique de Cnossos, avec plus de 1300 compartiments est identifié comme étant le site du labyrinthe. Le Minotaure a finalement été tué par Thésée, le fils d'Aegeas, avec l'aide d'Ariane.


Le minotaure est une figure très connue du bestiaire thérianthropique grec, qui a été reprise dans de très nombreuses œuvres, à la fois dans l'art, la littérature, le cinéma, le jeu de rôle et le jeu vidéo.
Selon Jorge Luis Borges, la figure du minotaure est née du culte du taureau et de la double hache (labrys, qui a donné le mot labyrinthe) qui était fréquent dans la religion préhellénique qui célébrait aussi des tauromachies sacrées. Des peintures murales représentant des hommes à tête de taureau ont été retrouvées, et cette créature aurait pu faire partie de la démonologie crétoise. L'histoire du minotaure serait alors une version « tardive et maladroite » de mythes beaucoup plus anciens et de « songes effrayants ». L'image du minotaure est presque indissociable de celle du labyrinthe, toujours selon l'interprétation de Borges, parce que l'idée d'une maison bâtie pour que les gens s'y perdent est aussi étrange que celle d'un homme à tête de taureau, et qu'il est convenable qu'au centre d'une maison monstrueuse soit un habitant monstrueux.

La lutte entre Thésée et le Minotaure a souvent été représentée dans l'art grec. Un didrachme cnossien présente sur une face le labyrinthe, sur l'autre le minotaure entouré d'un demi-cercle avec de petites billes figurant probablement des étoiles, sans doute en relation avec l'autre nom du minotaure, Asterion, qui signifie «étoile».
Les ruines du palais de Minos à Cnossos ont été retrouvés, mais le labyrinthe n'y est pas. Le nombre très élevé de chambres, d'escaliers et de couloirs du palais a amené les archéologues à croire que le palais lui-même était à l'origine du mythe du labyrinthe.

Certains mythologues modernes voient le Minotaure comme une personnification solaire et une adaptation Minoenne du Baal-Moloch des Phéniciens. Le meurtre du Minotaure par Thésée, dans ce cas, indique la rupture des relations athéniennes avec la Crète minoenne.

Selon A.B. Cook, Minos et le Minotaure ne sont que deux formes différentes du même personnage représentant le dieu-soleil des crétois, qui a dessiné le soleil comme un taureau. Lui et J.G. Frazer expliquent l'union de Pasiphaé avec le taureau comme une cérémonie sacrée lors de laquelle la reine de Cnossos était mariée à un dieu de forme taurine, tout comme l'épouse du tyran d'Athènes était mariée à Dionysos. E. Pottier, qui ne conteste pas la personnalité historique de Minos, compte tenu de l'histoire de Phalaris, estime qu'il est probable qu'en Crète (où un culte du taureau pourrait avoir existé à côté de celui de la labrys) les victimes étaient tourmentées en étant enfermées dans le ventre d'un taureau d'airain. L'histoire de Talos, l'homme crétois de bronze, qui se chauffait à vif et serrait les étrangers dans ses bras dès qu'ils débarquaient sur l'île, est probablement de la même origine.


Une explication historique du mythe se réfère au temps où la Crète était la principale puissance politique et culturelle dans la mer Egée. Comme la naissance d'Athènes (et probablement d'autres villes grecques du continent) était un hommage à la Crète, on peut supposer que de telles hommages incluaient de jeunes hommes et femmes pour un sacrifice. Cette cérémonie pourrais avoir été réalisée par un prêtre déguisé avec une tête de taureau ou un masque, ce qui explique l'imagerie du Minotaure. Il se peut également que ce prêtre ait été le fils de Minos.

Une fois que la Grèce continentale fut libre de la domination de la Crète, le mythe du Minotaure a pu être retravaillé sans la conscience religieuse des cités hellènes de croyances minoenne.




In Greek mythology, the Minotaur (Greek: Μῑνώταυρος, Mīnṓtauros) was a creature with the head of a bull on the body of a man or, as described by Ovid, "part man and part bull." It dwelt at the center of the Cretan Labyrinth, which was an elaborate maze-like construction built for King Minos of Crete and designed by the architect Daedalus and his son Icarus who were ordered to build it to hold the Minotaur. The historical site of Knossos, with over 1300 maze like compartments is identified as the site of the labyrinth. The Minotaur was eventually killed by Theseus, the son of Aegeas.

The term Minotaur derives from the Greek: Μῑνώταυρος (Mīnṓtauros), Etymologically it is a compound of the name Μίνως (Minos) and the noun ταύρος (tauros) "bull", thus it translated as "Bull of Minos". The bull was known in Crete as Asterion, a name shared with Minos's foster-father
The contest between Theseus and the Minotaur was frequently represented in Greek art. A Knossian didrachm exhibits on one side the labyrinth, on the other the Minotaur surrounded by a semicircle of small balls, probably intended for stars; one of the monster's names was Asterion ("star").

The ruins of Minos' palace at Knossos have been found, but the labyrinth has not. The enormous number of rooms, staircases and corridors in the palace has led archaeologists to believe that the palace itself was the source of the labyrinth myth. Homer, describing the shield of Achilles, remarked that the labyrinth was Ariadne's ceremonial dancing ground.

Some modern mythologists regard the Minotaur as a solar personification and a Minoan adaptation of the Baal-Moloch of the Phoenicians. The slaying of the Minotaur by Theseus in that case indicates the breaking of Athenian tributary relations with Minoan Crete.

According to A. B. Cook, Minos and Minotaur are only different forms of the same personage, representing the sun-god of the Cretans, who depicted the sun as a bull. He and J. G. Frazer both explain Pasiphae's union with the bull as a sacred ceremony, at which the queen of Knossos was wedded to a bull-formed god, just as the wife of the Tyrant in Athens was wedded to Dionysus. E. Pottier, who does not dispute the historical personality of Minos, in view of the story of Phalaris, considers it probable that in Crete (where a bull-cult may have existed by the side of that of the labrys) victims were tortured by being shut up in the belly of a red-hot brazen bull. The story of Talos, the Cretan man of brass, who heated himself red-hot and clasped strangers in his embrace as soon as they landed on the island, is probably of similar origin.
The bronze "Horned God" from Enkomi, Cyprus

A historical explanation of the myth refers to the time when Crete was the main political and cultural potency in the Aegean Sea. As the fledgling Athens (and probably other continental Greek cities) was under tribute to Crete, it can be assumed that such tribute included young men and women for sacrifice. This ceremony was performed by a priest disguised with a bull head or mask, thus explaining the imagery of the Minotaur. It may also be that this priest was son to Minos.

Once continental Greece was free from Crete's dominance, the myth of the Minotaur worked to distance the forming religious consciousness of the Hellene poleis from Minoan beliefs.

Publié dans Animaux fantastiques

Commenter cet article

Michel FOURNIER 22/09/2010 03:27


Bonjour,

Le labyrinthe crétois n'a pas été retrouvé à Knossos... et pour cause !

Il se trouve à Gortyne où le premier plan de cet ensemble de galeries souterraines fut effectué en 1415.
Par ailleurs, le "Knossos" , ainsi nommé par Evans, les minoens, ainsi nommés par le même, n'existent pas là ou comme ils sont présentés.
Il s'agit des "keftius" de l'île de Caphtor, ancien nom de la Crète, très liés avec l'Egypte qui se nomme encore aujourd'hui " Messar"... alors qu'en Crète on trouve la plaine de Messara où,,
justement, se trouve le labyrinthe !

A la demande, je vous indique les liens qui conduisent à ces informations authentifiées...

Un parmi d'autres :

http://michelunblogfr.unblog.fr/

Michel FOURNIER

michel_fo@tellas.gr


Grimbeorn 22/09/2010 08:58



Bonjour....


Que de visites sur notre Blog pour la page "Minotaure"....c'est impressionant. Pourtant le blog est TRÈS loin de promouvoir la civilisation minoéenne...hahaha ! (cfr les articles Wiki)...J'espère
que vous avez navigué sur nos autres pages qui nous tiennent particulièrement à cœur.


Nous prenons notes de vos remarques et ferons des recherches personnelles là-dessus. Merci de votre participation.


Hail Thor.